FAÉCUM | Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal

Jeudi, 08 Décembre 2011 23:53

Le financement intégré

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Qu’est-ce que le financement intégré ?

Le financement intégré consiste à assurer un financement minimal aux étudiants des cycles supérieurs pendant une durée déterminée, généralement la durée normale du programme d’études. Ce financement est assuré par une combinaison de différentes sources de revenus, qui peuvent comprendre des bourses internes et externes, des auxiliariats d’enseignement et de recherche ou encore des charges de cours.

Pourquoi le financement intégré ?

En l’absence de financement lié à leurs études, les étudiants aux cycles supérieurs doivent se tourner vers les emplois à l’extérieur du campus pour gagner leur vie, ou encore s’endetter pendant plusieurs années. Cela ne peut qu’avoir un impact négatif sur la durée de leur parcours scolaire et même mener à l’abandon de leurs études. Le financement intégré, en assurant un revenu minimal aux étudiants de cycles supérieurs, vise à encourager la persévérance de ces étudiants et à accélérer leur cheminement, en leur permettant de se consacrer à temps plein à leur formation.

Où en est le financement intégré à l’Université de Montréal ?

À l’Université de Montréal, la Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP) a initié la réflexion sur l’implantation du financement intégré en formant un groupe de travail sur la question, et a adopté des principes directeurs en vue de l’application du financement intégré à l’Université de Montréal.

La FESP sensibilise depuis les différentes unités académiques à se doter de politiques de financement intégré pour leurs étudiants aux cycles supérieurs.

La direction de l’Université de Montréal a reconnu elle aussi le besoin d’assurer le financement de ses étudiants aux cycles supérieurs, en vue de favoriser leur diplomation.

Actuellement, un consensus se dégage à l’Université de Montréal sur le principe du financement intégré des étudiants aux cycles supérieurs. Quelques unités académiques ont déjà pris l’initiative de se doter de politiques de financement intégré. Il reste maintenant à poser des actions concertées pour étendre le financement intégré aux cycles supérieurs à l’ensemble de l’institution.

Quelles sont les sources de financement disponibles ?

Comme mentionné plus haut, le concept du financement intégré consiste à agencer adéquatement différentes sources de financement. Dans ce qui suit, un aperçu des différents types de sources de financement disponibles est présenté.

    • Bourses externes

Les bourses externes comprennent principalement les bourses des organismes subventionnaires fédéraux (IRSC, CRSNG et CRSH) et provinciaux (FRSQ, FQRNT et FQRSC). Ces bourses sont attribuées par concours. Les étudiants admissibles à ces divers programmes sont encouragés à en faire la demande. Les dates limites pour ces demandes sont généralement au début de la session d’automne précédant le début du programme (donc parfois plus d’un an à l’avance). Toutefois, suite à l’annonce de la fusion des organismes subventionnaires provinciaux lors du dernier budget du gouvernement, des changements pourraient avoir lieu au cours de l’année. Pour plus d’information, consultez notre guide sur les organismes subventionnaires.

D’autres programmes de bourses externes peuvent exister, renseignez-vous auprès de votre unité académique ou au répertoire des bourses, prix et prêts de www.bourses.umontreal.ca

    • Bourses internes

La FESP distribue chaque année un ensemble de bourses d’excellence, avec divers critères d’admissibilité selon le secteur d’études ou le besoin financier. Des programmes particuliers de bourses de fin d’études, de passage direct ou accéléré au doctorat et de bourses de maternité sont aussi disponibles. Pour en connaître davantage sur ces programmes et leurs modalités, consultez le site web de la FESP, au www.fesp.umontreal.ca.

De plus, chaque unité académique reçoit annuellement un fonds réservé pour des bourses destinées aux étudiants des cycles supérieurs. Chaque unité établit ses critères de distribution pour ces bourses. De plus, certains professeurs ont à leur disposition des fonds de recherche permettant de financer des bourses pour leurs étudiants aux cycles supérieurs. Consultez votre unité académique pour connaître ses pratiques en ce sens.

    • Auxiliariats d’enseignement et de recherche

Plusieurs postes d’auxiliaires d’enseignement et de recherche sont disponibles à travers le campus pour les étudiants aux cycles supérieurs. Un auxiliaire d’enseignement assiste un professeur ou un chargé de cours pour l’enseignement d’un cours, par exemple par des tâches de monitorat ou de correction. Un auxiliaire de recherche effectue un travail de recherche pour le compte d’un professeur ou d’un chercheur. L’annonce et l’attribution de ces postes se fait au niveau des unités académiques.

Pour plus d’information, consultez le site web du Syndicat des étudiants salariés de l’Université de Montréal (SÉSUM) au www.sesum.org ou votre unité académique.

    • Charges de cours

Enfin, les étudiants aux cycles supérieurs, en particulier au doctorat, peuvent obtenir des postes de chargés de cours. Un chargé de cours est responsable de l’enseignement d’un cours. L’annonce et l’attribution de ces postes se fait au niveau des unités académiques.

Pour plus d’information, consultez le site web du Syndicat des chargées et des chargés de cours de l’Université de Montréal (SCCCUM) au www.scccum.umontreal.ca ou encore votre unité académique.

À quoi ressemblent les programmes de financement intégré à l’Université de Montréal ?

Les politiques de financement intégré varient considérablement d’une unité académique à l’autre, dépendamment du type et de l’ampleur du financement qui y est disponible. Deux exemples de politiques de financement intégré en vigueur à l’Université de Montréal sont présentés ci-dessous.

Département des littératures de langue française

 

Maîtrise

Doctorat

Financement minimal garanti

2 000 $

5 000 $

Durée du financement

3 trimestres (en rédaction)

12 trimestres

Nombre d’étudiants couverts

36

12

Sources de financement

Bourses départementales
Auxiliariats d’enseignement

Charges de cours (doctorat)

Pour plus de détails, consultez le site web du département des littératures de langue française au www.littfra.umontreal.ca, dans la section Bourses et financement.

Département de chimie

 

Maîtrise

Doctorat

Financement minimal garanti

15 000 $

17 500 $

Durée du financement

5 trimestres

11 trimestres

Nombre d’étudiants couverts

Tous les étudiants non-boursiers

Sources de financement

Fonds de recherche des professeurs
Auxiliariats d’enseignement

Pour plus de détails, consultez le Guide des études de 2e et 3e cycles du département de chimie, disponible sur leur site web au www.chimie.umontreal.ca, dans la section Programme d’études.

Comment implanter le financement intégré dans votre unité académique ?

Il revient à chaque unité académique de définir sa propre politique de financement intégré de ses étudiants aux cycles supérieurs. Une bonne politique de financement intégré devrait préciser le montant garanti, la durée de financement, la combinaison des sources de financement utilisée, ainsi que les conditions d’admissibilité.

L’adoption d’une telle politique doit généralement être soumise à l’approbation de l’assemblée départementale ou facultaire concernée. Chaque association étudiante peut travailler à créer ou améliorer la politique de financement intégré de son unité académique, en amenant des propositions ou projets.

La FAÉCUM peut vous aider à vous documenter et à construire votre projet de financement. N’hésitez pas à contacter Julie Bélanger, coordonnatrice aux affaires académiques de cycles supérieurs, à ce sujet au  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

La FAÉCUM a également créé un guide de formation à ce sujet, disponible ici